Envahi par les punaises de lit et les cafards durant le confinement, un locataire a refusé de payer son loyer

Installé depuis mi-mars dans un meublé de huit chambres qui se situe dans le quartier Saint-Sylvestre à Nice, un locataire a préféré ne plus payer son loyer à cause de l’insalubrité, mais aussi de la présence de nuisibles tels que les punaises de lit et les cafards dans son logement.

trouver pro


En effet, selon les dires de ce locataire, l’état de son logement est quelque peu déplorable, mais ce qui l’a surtout marqué était la présence des parasites qui s’étaient manifestés dès qu’il s’y est installé et avec qui il a dû faire face au confinement.

A cause de cela, il a donc sollicité son propriétaire afin de trouver une solution à la situation, notamment le fait de diminuer les charges pour qu’il puisse s’occuper de la désinsectisation du logement. Toutefois, à cause du confinement et surtout des difficultés de pouvoir trouver des prestataires spécialistes en désinsectisation, notamment en ce qui concerne le traitement des punaises de lit durant cette période, les choses étaient devenues difficiles entre le propriétaire et le locataire.

Un logement qui ne respecte pas les normes de salubrité selon le locataire

Loué pour 550 euros par mois en plus de 150 euros en ce qui concerne les charges, il faut dire que le logement devrait respecter les normes de salubrité et surtout être décent.

Néanmoins, ce n’est pas vraiment le cas, notamment du point de vue du locataire car dès qu’il s’est installé, ce dernier s’est confronté à divers problèmes dans son appartement, notamment la remontée des eaux usées dans sa douche ou aussi que certaines fenêtres ne se ferment pas correctement etc.

Ajouté à cela, la présence d’insectes parasites, plus précisément des cafards et des punaises de lit ne fait qu’aggraver la situation, car le locataire en a été victime dès la première nuit qu’il a passé dans l’appartement.

Une source de litige entre le locataire et le propriétaire

Selon la loi, les propriétaires sont dans l’obligation de fournir à leurs locataires un logement décent qui puisse respecter les normes de salubrité et surtout exempt de nuisibles.

Or, celui qui a été loué par le locataire ne respecte surtout pas ces éléments, principalement en ce qui concerne les nuisibles.

En effet, s’étant installé le 14 mars, il est impossible que c’est le locataire qui aurait pu amener ces derniers dans le logement, surtout en ce qui concerne les punaises de lit car pour qu’une infestation s’installe, il faut au moins plusieurs mois, ce qui indique donc que ces petites bêtes étaient déjà présentes avant que le locataire n’emménage.

Et c’est justement pour cela que celui-ci a décidé de ne plus payer son loyer, car il est clair que le problème n’est certainement pas créé à cause de lui.

Cependant, cette situation s’est aggravée car depuis quelques temps, la relation entre le locataire et le propriétaire s’est grandement dégradée et que vu qu’aucune mesure n’a été prise par ce dernier, le locataire a même déposé une plainte auprès du commissariat.

A cause de cela, les services d’hygiène de Nice a donc dû intervenir et ce, afin de vérifier la salubrité du logement, mais aussi de confirmer la présence des insectes parasites, principalement les punaises de lit.

Une question ?

Si vous souhaitez rentrer en contact avec un conseiller technico-commercial pour information complémentaire concernant votre problème d'infestation, deux possibilités :

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply