Infestation de punaises de lit : un locataire peut-il quitter son logement sans préavis ?

Même si les punaises de lit peuvent se trouver dans n’importe quel endroit habité par des humains, leurs proies favorites, il est quand même possible de dire que ces dernières sont plus à l’aise dans les immeubles à forte densité de population.

traitement punaise de lit


En effet, les punaises de lit se propagent moins vites dans les habitations individuelles, mais sont particulièrement prolifiques dans les habitats collectifs qui proposent plusieurs logements dans un seul bâtiment. Ce qui fait que ce sont les locataires de ces types de logements qui paient la plupart du temps les frais d’une infestation de punaises de lit.

Eh oui, d’après les observations récoltées auprès des professionnels qui évoluent dans le secteur de lutte contre les punaises de lit, ce sont souvent des gens qui louent un appartement ou un autre type d’habitation groupée qui sont victimes de ces insectes parasites et ce, à cause de l’augmentation des facteurs qui favorisent leur propagation. A cause de cela, nombreux sont ceux qui sont en conflit avec leur bailleur et décident même de quitter leur logement sous peine de rompre leur contrat de location.

Toutefois, même si cela semble être une excellente solution pour fuir l’enfer provoqué par les punaises de lit, il faut quand même savoir que cela n’est pas si simple car implique de respecter certains éléments et dépend surtout aussi de la situation du logement par rapport aux punaises de lit.

Quitter un logement infecté à cause des punaises de lit, est-ce possible ?

Il faut savoir que depuis peu, la loi concernant les biens immobiliers mis à la location ont quelque peu changé. En effet, des nouvelles clauses y ont été ajoutées, plus précisément le fait d’imposer au locateurs de ne proposer aux locataires qu’un bien qui puisse respecter un minimum de décence et exempt de tous nuisibles et autres parasites.

Pour donner plus de précisions à cela, il faut savoir que c’est surtout à cause des punaises de lit que cette nouvelle rège a été établie, car vu le ravage que ces insectes provoquent, il est important de mettre en place des mesures comme celle-là afin de limiter leurs actions.

Donc en prenant compte de cette loi, tous propriétaires qui manquent à cette règle peuvent être sanctionnés.

Cependant, la situation des locataires concernant cela n’est pas encore très claire, surtout si on se base sur le fait de quitter le logement infecté. Eh oui, même si cette loi les protège d’une éventuelle habitation à louer qui est infestée par les punaises de lit, cela ne précise tout de même pas les privilèges qu’ils peuvent bénéficier comme le fait de rompre le contrat de location sans préavis.

Le locataire ne doit-il donc que de supporter l’infestation de punaises de lit ?

Actuellement, le sujet des punaises de lit ne cesse de créer des conflits entre les bailleurs et les locataires. En effet, se rejetant continuellement la faute, notamment en ce qui concerne l’origine de ces petites bêtes dans le logement, il n’est jamais possible pour les deux parties de s’entendre et cela se terminer souvent soit par le recours d’un traitement à la charge des locataires, soit l’abandon sans privilèges du logement pour ces derniers.

La principale raison de cela est avant tout le fait que les locataires peuvent être sanctionnés si jamais ils reconnaissent avoir caché la présence des punaises de lit aux locataires, mais surtout aussi à cause du cout élevé des interventions pour se débarrasser des punaises de lit.

De ce fait, il faut dire que dans la plupart des cas, les clients doivent se débrouiller seuls s’ils veulent régler leur problème de punaises de lit. Néanmoins, c’est justement pour cette raison que le gouvernement a pensé à son plan de lutte contre ces nuisibles et ce, afin d’accompagner au mieux ceux qui en sont victimes et doivent chercher une solution adéquate.

Une question ?

Si vous souhaitez rentrer en contact avec un conseiller technico-commercial pour information complémentaire concernant votre problème d'infestation, deux possibilités :

We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply