Invasion de punaises de lit : le propriétaire a été condamné à payer 20 000 dollars à son ex-locataire

Les propriétaires qui ne portent pas attention aux logements qu’ils louent vont certainement frissonner suite au fait que cette négligence peut très bien les condamner à payer de lourdes amendes.

trouver pro


En effet, selon la loi, tous propriétaires qui fournissent un logement insalubre à leurs locataires peuvent être punis pour cela et ce qui s’est passé à Montréal en 2018 est certainement l’un des exemples les plus probants sur cela, car un propriétaire s’est vu obligé de payer la somme astronomique de  20 000 dollars afin de dédommager son ancien locataire à cause du logement infesté par des punaises de lit et des coquerelles qu’avait loué ce dernier.

Cela montre donc que dans certains cas, la loi est impitoyable, surtout que selon les dires de la juge administrative de la Régie, Sophie Alain, le propriétaire en question avait déjà été condamné pour d’autres négligences, ce qui n’a surtout pas améliorer sa situation.

Invasion de punaises de lit : une situation qui a été prise à la légère par le propriétaire

Pour avoir plus d’informations sur cette situation, il faut revenir quelques années en arrière, notamment en 2017, plus précisément durant le mois de juin où un couple a emménagé avec ses deux filles dans un appartement qui avait été loué par Raamco International Properties Canadian Ltd.

Cependant, dès que la petite famille a commencé à s’installer, elle a pu découvrir des cafards ou coquerelles en québécois qui se baladaient partout dans l’appartement. Mais cela ne s’est pas arrêté là, car au réveil de la première nuit, le couple a également remarqué des marques rouges qui lui démangeaient fortement sur la peau de leur fille de 3 ans, qui en passant figure parmi les signes distinctifs des piqures de punaises de lit.

A cause de cela, la famille a donc tenu à informer le propriétaire et ce, en dénonçant avant tout le fait que ce dernier n’a pas mentionné ce problème avant la signature du bail, mais également en demandant une solution adéquate afin de le régler rapidement.

Néanmoins, le propriétaire n’a vraiment pas voulu y remédier aux problèmes, qu’il a d’ailleurs jugés comme étant exagérés et c’est justement ce qui lui a valu d’être condamné à payer cette amende de 20 000 dollars.

Invasion de punaises de lit : la Ville de Montréal a délivré un avis de non-conformité pour l’immeuble infesté

Il est utile de savoir que lorsque les punaises de lit envahissent un lieu, les risques de propagation sont toujours grands, ce qui signifie que ces insectes peuvent rapidement envahir d’autres endroits très facilement.

De ce fait, vu que l’appartement que le couple a loué était infesté par les punaises de lit, il est clair que les autres logements voisins auront pu très bien être contaminés. Donc, pour éviter cela et surtout pour punir le propriétaire négligeant, la ville de Montréal a également transmis à Raamco un avis de non-conformité pour l’immeuble tout entier.

Une question ?

Si vous souhaitez rentrer en contact avec un conseiller technico-commercial pour information complémentaire concernant votre problème d'infestation, deux possibilités :

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply