Nevers : un septuagénaire témoigne de l’enfer que lui fait vivre les punaises de lit

Il est tout à fait normal de se sentir heureux et surtout reconnaissant lorsqu’il s’agit de retourner chez soi, principalement si on vient de passer un long séjour à l’hôpital. Néanmoins, cela n’a pas été le cas pour Jean-Claude, un neversois de 70 ans puisqu’il a eu la mauvaise surprise de découvrir une invasion massive des punaises de lit dans son domicile.

traitement punaise de lit


En effet, alors qu’il venait de passer trois semaines à l’hôpital pour le traitement de son cancer, Jean-Claude, a découvert que son logement est grandement infesté par ces insectes suceurs de sang, qui en passant lui avaient déjà fait des misères en 2017.

A cette époque, il avait pris toutes les mesures nécessaires quitte à dépenser gros et ce, afin de traiter les punaises de lit. Malheureusement, trois ans plus tard, le cauchemar s’est répété et les insectes hématophages sont revenus.

Une situation inacceptable pour le septuagénaire

A cause de cette retour en force des punaises de lit dans son appartement, un T1 qui fait à peu près 25 m2, Jean-Claude est confus, désemparé et il panique grandement, ce qui est totalement compréhensible au vu de son état de santé.

En plus de cela, ce dernier a du mal à comprendre la situation, surtout que d’après les observations, son logement est bien entretenu et au lieu de retrouver son appartement impeccable qu’il a laissé avant son hospitalisation, le voilà avec un logement où des punaises de lit se promènent et sortent d’un peu partout.

D’après ses dires, Jean-Claude ne peut pas vivre dans une telle situation qui ne fait pas du tout bon ménage avec sa maladie. Il ne veut pas, d’autant plus qu’il n’a aucune idée si les autres locataires sont eux aussi envahis. Et pourtant, cet appartement fait partie de lui, mais manque chance, il doit déménager.

« Tout est foutu. Je ne veux plus vivre ici. J’en ai marre. J’ai des problèmes de santé. Ce n’est pas compatible avec. Je me fais mordre toutes les nuits. J’ai des marques plein les bras. Je panique ». Ce sont les mots que le neversois de 70 ans a prononcé, ce qui permet surtout de démontrer la misère que lui font vivre les punaises de lit.

Jean-Claude a préféré déménager chez sa sœur

A cause de cette situation plus qu’inacceptable, Jean-Claude a décidé de résider provisoirement chez sa sœur et ce, en attendant de trouver un autre logement puisqu’il ne veut surtout pas retourner dans son appartement. Cette infestation de punaises de lit l’avait marqué, d’ailleurs il n’a pas hésité à exprimer son désarroi aux associations de défense des droits de l’homme en se plaignant par le biais de plusieurs courriers qu’il cherche de l’aide face à cette « situation indigne ».

Une question ?

Si vous souhaitez rentrer en contact avec un conseiller technico-commercial pour information complémentaire concernant votre problème d'infestation, deux possibilités :

We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply