La prison de Perpignan est infestée par les punaises de lit

Les punaises de lit son connues pour envahir et proliférer facilement dans un endroit, surtout si celui-ci est habité par des humains, qui sont en passant leur proie favorite.

traitement punaise de lit


En effet, les punaises de lit peuvent se propager facilement dans les lieux où il y a du monde et l’exemple le plus probant de cela est sans aucun doute ce qui se passe dans la prison de Perpignan qui est actuellement envahie par ces petites bêtes suceuses de sang et qui font de ce fait vivre un véritable cauchemar aux résidents de la prison, principalement les détenus puisque ces dernières se retrouvent en grand nombre dans les cellules.

Invasion de punaises de lit dans la prison de Perpignan : une situation catastrophique pour les détenus

En plus de la présence de ces petits insectes indésirables que sont les punaises de lit, la prison de Perpignan fait également face à d’autres problèmes plus ou moins contraignants, notamment pour ses occupants car cette dernière se trouve également en surpopulation et que l’établissement présente des problèmes de vétusté importants, ce qui aggrave de ce fait la condition de vie des détenus.

A cause de cela, de plus en plus de plaintes et de témoignages provenant de la maison d’arrêt sont donc soumis à l’Observatoire international des prisons, ce qui indique essentiellement la gravité de la situation et surtout aussi le calvaire de ceux qui y résident.

Effectivement, vivre dans ces conditions difficiles, à plusieurs dans des cellules qui ne peuvent tout de même pas tous les accueillir, les détenus doivent également faire face aux piqures incessantes des punaises de lit, qui le rappelons-nous peuvent occasionner d’importants problèmes de santé comme des lésions cutanées voire même des problèmes psychologiques.

Invasion de punaises de lit dans la prison de Perpignan : une situation devenue qui ne s’améliore pas

On peut dire que les personnes incarcérées dans la prison de Perpignan doivent faire face à de nombreuses difficultés dans leur quotidien, car en plus de la vétusté de l’établissement, la surpopulation qui peut atteindre un taux d’occupation de 180 % et surtout la présence des punaises de lit qui n’améliorent en rien la situation, la vie dans la maison d’arrêt peut devenir rapidement insupportable et invivable.

Toutefois, il faut savoir que dans le cadre d’un projet qui vise à limiter la propagation du coronavirus dans le milieu carcéral, plusieurs dizaines de détenus ont pu être libérés, mais que cela n’a été qu’une solution provisoire puisque la situation a pour ainsi dire empiré et qu’actuellement plusieurs personnes détenues doivent dormir sur des matelas à même le sol et c’est justement ce qui a certainement favorisé la prolifération des punaises de lit.

En plus de cela, aucune mesure ne semble être prise concernant ces insectes, qui pourtant peuvent être facilement traités surtout dans le cas où ils sont localisés dans un lieu bien précis comme l’est la prison de Perpignan.

Une question ?

Si vous souhaitez rentrer en contact avec un conseiller technico-commercial pour information complémentaire concernant votre problème d'infestation, deux possibilités :

We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply