Villeneuve-d’Ascq, confiné avec des punaises de lit et des cafards, des étudiants vivent dans des conditions déplorables

Dans le campus scientifique de l’université de Lille, la situation des étudiants est particulièrement inquiétante en ce qui concerne le confinement obligatoire. Privés de leurs ressources financières et doivent de ce fait dépendre de l’aide alimentaire qui est octroyée par les différentes associations, mais surtout aussi de devoir vivre dans des logements minuscules considérés comme insalubres, des milliers d’étudiants vivent actuellement le calvaire d’un confinement particulièrement difficile.

traitement punaise de lit


En effet, pas moins de 5 700 étudiants ont dû rester dans leur logement social et ce, pour respecter le confinement mis en place, mais surtout aussi que la plupart d’entre eux n’ont pas d’autres endroits où aller. Or, la plupart d’entre vivent dans des conditions qui n’améliorent en rien le fait de rester cloitrer chez soi et ce, avant tout à cause de l’insalubrité de certains bâtiments qui ne respectent pas les conditions minimums d’hygiène dû au fait qu’ils sont envahis par des nuisibles, notamment des cafards, mais surtout des punaises de lit, mais également à cause de l’absence de prise en charge adéquat des besoins en ce qui concerne les étudiants.

Un calvaire qui dure déjà un mois

Selon Mohammed Hassan, un étudiant en master de sciences de la santé à l’université de Lille, cette situation dure déjà depuis plus d‘un mois et nombreux sont ceux qui comme lui doivent faire face cette difficulté. Toutefois, selon toujours ses dires, ce n’est pas vraiment la condition de vie durant le confinement qui pose problème, mais c’est surtout l’enfer supplémentaire apporté par certains nuisibles, dont les punaises de lit.

Eh oui, tous les jours, mais surtout aussi toutes les nuits, cet étudiant de 25 ans avoue être fréquemment réveillé par des cafards et des blattes qui parcourent son petit appartement, mais également par les piqures des punaises de lit, qui le rappelons-nous sont des insectes redoutables qui peuvent gâcher la vie d’une personne.

Infestations de punaises de lit et de cafards, les vieux bâtiments sont particulièrement touchés

Les logements étudiants ont toujours été pointés du doigt en ce qui concerne l’état des habitations proposés aux étudiants. En effet, le plus souvent insalubres, surtout si l’on parle des logements sociaux, ces derniers ne respectent pas toujours les normes de décence, surtout pour ceux qui sont loués à bas prix ou aussi ceux situés dans les vieux bâtiments.

Et justement, c’est le cas des logements de la cité scientifique de l’université de Lille qui se compose de bâtiments qui ont été construits ou rénovés récemment, mais surtout aussi de vieux bâtiments qui sans surprise sont ceux où l’on retrouve le plus d’étudiants vivant dans conditions précaires et ce, à cause du fait que ces derniers sont particulièrement exposés aux nuisibles comme les punaises de lit et les cafards et ce, à cause d’un manque d’entretien flagrant.

Une question ?

Si vous souhaitez rentrer en contact avec un conseiller technico-commercial pour information complémentaire concernant votre problème d'infestation, deux possibilités :

We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply