Tours : elle a vécu les mois de confinement avec des punaises de lit

Par rapport à d’autres sinistres qui peuvent survenir dans une habitation, une infestation de punaises de lit semble assez mineure. En effet, on peut même se demander pourquoi la présence de ce minuscule insecte fait si souvent la une des journaux et se présente comme étant un véritable fléau selon les dires de ceux qui en sont victimes.

traitement punaise de lit


Cela est tout à fait normal car il faut dire qu’il est assez difficile de se rendre compte des dégâts que peuvent causer les punaises de lit si on n’y a jamais été confronté. Or, il faut savoir que même si elles ne mesurent que quelques millimètres, les punaises de lit figurent parmi les nuisibles les plus redoutés et peuvent chambouler la vie de tous ceux qui en font la mauvaise expérience.

Pour mieux comprendre l’impact que peuvent avoir ces insectes hématophages, découvrons ici le témoignage d’Angélique, une Tourangelle qui a dû faire face à une invasion de punaises de lit durant des mois et ce, pendant la période de confinement qui interdisait le fait de sortir, ce qui lui a compétemment gâché la vie.

La jeune femme vit un véritable cauchemar

Vous diriez sans doute que « cauchemar » est un peu exagéré pour décrire la présence de punaises de lit dans une maison, mais croyez-le, ce mot est même faible pour décrire la situation qu’a dû vivre Angélique. A cause de l’infestation de punaises de lit, Angélique vit dans une maison méconnaissable, plus de meubles, que des linges emballés dans du sac en plastiques et le lit sur lequel elle dormait paisiblement s’est transformé en matelas gonflable pas pratique mais sécuritaire.

Elle a pourtant pris des précautions avant le désastre en ce qui concerne l’achat de ses meubles puisqu’elle n’a acheté que des nouveaux. Pendant les lavages, elle lavait tout à 60 °C. En Août, sa maison avait été desinfestée mais quelques temps après, les punaises de lit sont revenues. Le 23 novembre dernier, un chien détecteur est même venu dans son domicile pour définir les zones infestées et quinze jours plus tard, les insectes désagréables sont réapparus.

A cause de cela, Angélique est fatiguée et actuellement, elle porte encore les séquelles des piqures de punaises de lit, ce qui l’a épuisée tant sur le plan physique mais aussi émotionnel, surtout que tout cela se passait durant le confinement.

Désinfestation presque impossible

Les punaises de lit, comme la plupart des autres insectes, possèdent une caractéristique comportementale qui leur permet d’entrer dans un état d’hibernation appelé diapause qui permet aux insectes de se mettre en sommeil et ce pendant un an. Toutefois, lorsque les punaises de lit ont des hôtes disponibles et une source de nourriture permanente, elles peuvent rarement, voire jamais, entrer en diapause ce qui fait qu’elles sont presque impossibles à éliminer. Aussi, les punaises de lit vivent et se cachent dans une grande variété d’endroits, outre les matelas et le linge de maison, comme les espaces derrière les boiseries, à l’intérieur des boîtes électriques, dans les sols et derrière les papiers peints etc.

La plupart du temps, seule une intervention professionnelle peut venir à bout de ces insectes problématiques, mais on peut dire que cette opération coute souvent chère et peut ne pas être concluante surtout si le prestataire n’est pas qualifié, d’où l’importance de ne faire affaire qu’avec des sociétés certifiées.

Une question ?

Si vous souhaitez rentrer en contact avec un conseiller technico-commercial pour information complémentaire concernant votre problème d'infestation, deux possibilités :

We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply